28/08/2009

CHEVALIERS DU SAINT SEPULCRE





Présentation de l'Ordre du Saint Sépulcre en France
L'Ordre du Saint Sépulcre de Jérusalem et ses Origines :

L'Ordre du Saint-Sépulcre trouve son origine dans l'adoubement des chevaliers francs sur le tombeau du Christ et la pérennité de cette coutume. Tout au long de son histoire, il s'est efforcé de maintenir la présence catholique en Terre Sainte et de faciliter les pèlerinages aux Lieux Saints.
Buts et actions :
En vertu des statuts actuels, les buts de l'Ordre peuvent être ainsi résumés :
- accroître, au sein de ses membres, la pratique de la vie chrétienne en fidélité absolue au Souverain Pontife et selon les enseignements des conciles,
- défendre les droits et soutenir les œuvres de l'Église catholique en Terre Sainte, particulièrement au sein du Patriarcat latin de Jérusalem (Diocèse recouvrant Israël, la Jordanie, Cisjordanie & Gaza, Chypre) : le séminaire de Beit Jala, 52 paroisses (80 prêtres), 206 établissements scolaires (45 000 élèves), plusieurs crèches, dispensaires...
Les activités en France comprennent, chaque année, outre l'investiture des nouveaux membres de la Lieutenance, de nombreuses récollections et retraites ainsi que des pèlerinages, dans chacune des régions françaises. En outre, un pèlerinage biennal en Terre Sainte est organisé. Ouvert aux sympathisants de l'Ordre, il est obligatoire au moins une fois tous les dix ans pour les membres de la Lieutenance.
Organisation :
L'Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem est un ordre pontifical. Il est donc placé sous la protection du Saint-Siège. Il jouit de la personnalité juridique et est officiellement reconnu par les États où il est représenté. Si le siège historique de l'Ordre demeure Jérusalem, le siège de son Grand Magistère est aujourd'hui à Rome.


Histoire et spiritualité
Dès les premiers temps, le lieu de l'ensevelissement et de la Résurrection de Jésus est l'objet d'une attention particulière de la part des fidèles. Tout au long du premier millénaire, malgré l'insécurité des routes et des voies maritimes, les chrétiens d'Occident viennent en foule vénérer le Tombeau du Christ. Le passage de Jérusalem sous souveraineté musulmane, au VIIème siècle, n'affecte pas cette pratique. Mais lorsque, en 1010, le calife Hakim entreprend de détruire le Saint-Sépulcre et empêche les pèlerinages, le modus vivendi est rompu. Dès lors, l'idéal de la chevalerie trouve dans la croisade son point d'application le plus élevé : le sacrifice pour une donnée de la foi, en l'occurrence la fidélité au Tombeau sacré. L'Ordre des Chevaliers du Saint-Sépulcre, dont la fondation a longtemps été attribuée traditionnellement à Godefroy de Bouillon, après la prise de Jérusalem par les croisés en 1099, tire plus probablement ses racines du corps de chevaliers recrutés localement au XIIème siècle pour la défense du royaume latin de Jérusalem et dont les adoubements paraissent avoir été célébrés dans l'église du Saint-Sépulcre. Il puise aussi ses valeurs fondamentales dans le souvenir des chevaliers croisés ou locaux affiliés à cette même époque à la confraternité laïque constituée auprès des chanoines réguliers du Saint-Sépulcre.
L'Ordre prend son essor historique en 1335, date de la récupération du Saint-Sépulcre par les chrétiens et les franciscains, permettant ainsi la reprise des pèlerinages en Terre Sainte .
Buts poursuivis : L'Ordre du Saint-Sépulcre poursuit deux objectifs majeurs qui lui ont été assignés par le Saint-Siège :
1. Activités spirituelles :
1.1. Apporter aux Laïcs qui y entrent, en recevant l'adoubement liturgique, une formation spirituelle, théologique et scripturaire qui leur permettra de témoigner partout et toujours pour la Vérité, notamment en la rappelant sans cesse face aux erreurs que propage notre société contemporaine.
1.2. Aider ces mêmes Laïcs à mener une vie de prière et de méditation, aussi bien par la prière vocale (notamment liturgique) que par l'oraison mentale. En particulier, la Lieutenance de France, pour atteindre ce but, propose chaque année à ses membres des activités spirituelles telles que :- la messe d'investiture des nouveaux Chevaliers et des nouvelles Dames,- la participation, tant en province et qu'à Paris, aux cérémonies de la Semaine Sainte,-, ainsi qu'à d'autres célébrations en France correspondant à des fêtes religieuses locales,- un pèlerinage vers un sanctuaire marial,- une retraite d'une semaine pendant le Carême,- des récollections fréquentes, tant en province qu'à Paris, des réunions mensuelles, échelonnées chaque année de septembre à juin, consacrées à l'étude des textes pontificaux.


2. Actions en Terre Sainte :Soutenir le Patriarcat latin de Jérusalem et les Œuvres de Terre Sainte, entre autres par des dons et la prise en charge des œuvres essentielles à la vie de la Chrétienté de Terre Sainte, ainsi qu'en faisant mieux connaître à nos contemporains les problèmes spirituels, matériels et juridiques qui se posent aux populations de Terre Sainte, à quelque communauté qu'elles appartiennent.
Ces pèlerinages aux sources de la foi permettent de prier sur les Lieux Saints, de visiter les principaux sites bibliques et d'établir un contact direct et permanent avec les catholiques de Terre Sainte.


Renseignements : Jean-Lucien ROYER 04 94 92 27 81 ou Bernard BEYER 04 94 03 75 49
vous pouvez aussi consulter le site http://www.ordre-du-saint-sepulcre.com/

La Cathédrale de Toulon est l'église capitulaire des Chevaliers.

Aucun commentaire: